06.21.64.27.53 contact@olivierobin.com

Cuisinier et végétarien.

Et oui, je suis cuisinier et végétarien. Mais cela ne sait pas fait du jour au lendemain, cela s’est décidé suite à plusieurs prises de conscience.

Vous êtes sûrement à vous poser de nombreuses questions, sur la nécessité, ou pas, de supprimer la viande et le poisson de son alimentation. Tout comme moi.

  • Peut-être n’imaginez-vous pas les bénéfices que vous pourriez avoir en optant pour un régime végétarien ?
  • Comment équilibrer votre alimentation ?
  • Ou alors, vous ne savez peut-être pas par où commencer ? 
  • Ou encore, vous pensez que ça vous coûterait trop cher de ne manger que des légumes ?

J’étais « viandard »

Il peut paraître difficile de remettre en cause toute une alimentation du jour au lendemain. Pourtant, rien n’est plus facile. Je suis cuisinier professionnel depuis 1985. De la viande et du poisson, j’en ai mangés à outrance : matin, midi et soir. 

Et c’est peut-être votre cas aujourd’hui. 

5 bonnes raisons de décider de manger plus de fruits et légumes ?

La restauration française, a toujours fait la part belle à la viande dans ses spécialités, en mettant en avant les boeufs bourguignon, tripes à la mode de Caen ou autres blanquettes de veau …

1.Cuisiner végétarien permet de re-découvrir la cuisine.

« Être végétarien, c’est manger de la salade et des carottes à tous les repas ! »

On est très loin du compte. Pour manger végétarien, vous allez devoir varier vos préparations. Si vous ouvrez un livre de recettes végétariennes, ou poussez les portes d’un restaurant végétarien, vous vous rendrez compte de la diversité qu’il peut y avoir dans cette cuisine haute en couleur, en saveurs et en valeur nutritive.

Après 30 années derrière les fourneaux, j’ai redécouvert la cuisine. Les associations de saveurs, de textures et d’odeurs sont infinies.

 

Découvrez des recettes inédites !

2.Quels effets sur ma santé ?

Supprimer les apports de protéines contenus dans la viande et le poisson, ne sont pas sans conséquences. Elles sont essentielles. Ce sont les « briques » de l’organisme. Elles permettent de fabriquer tous les organes comme les muscles, les os, les cheveux, les ongles, la peau… mais aussi les hormones, les enzymes et les anticorps… Donc il va falloir compenser ce manque. 

De nombreux légumes sont en capacité de le faire comme les légumineuses (légumes secs), les céréales, les oléagineux, mais aussi les œufs, le lait, les fromages…

La surconsommation de viande (notamment la viande rouge) peut aussi avoir des effets très négatifs à long terme sur l’organisme : 

  • Durcissement des artères qui favorise les maladies cardiaques
  • Augmentation du taux de mauvais cholestérol dans le sang
  • La viande rouge « oxyde » le système digestif et amène un vieillissement prématuré des cellules

Manger plus de fruits et légumes amène une meilleure santé globale, encore faut-il savoir équilibrer cette alimentation.

3.Équilibrer son alimentation.

Il existe plus de 20 000 espèces de plantes comestibles dans le monde, malheureusement, seulement une vingtaine fournissent plus de 90% de notre alimentation. 

Vous pouvez faire le compte en regardant les étals des supermarchés et des marchés.

Des centaines de plantes à travers le monde sont à la fois nutritives et délicieuses. Une alimentation végétarienne sera variée et équilibrée, à base de légumes, de fruits, de légumineuses, de céréales et de fruits à coques. D’ailleurs les personnes qui s’intéressent de près à l’alimentation végétarienne, sont souvent très au fait de l’équilibre alimentaire. 

Mais alors que peut bien manger un végétarien, hormis de la salade et des carottes ?

Et bien, tous les aliments exceptés la viande et le poisson, autant dire que la liste est longue. Je vous ferais grâce d’une énumération sans grand intérêt, juste quelques exemples :

  • Les légumes : Aubergine, asperge, artichaut, blette, céleri en branche, champignon, concombre, citrouille, courgette, épinard, fenouil, haricot vert, petits pois, poireau, poivron, radis, salsifis, tomate, avocat…

 

  • Les choux : chou blanc, rouge, vert, chou-fleur, chou de Bruxelles, brocolis…

 

  • Les racines : carotte, navet, pomme de terre, céleri rave, betterave, topinambour, manioc…

 

  • Les salades : laitue, batavia, romaine, scarole, frisée, chicorée, oseille, mâche, cornet d’Anjou, endive, feuille de chêne…

 

  • Les plantes « sauvages » : ortie, pissenlit, cresson… 

 

  • Les herbes et aromates (fraîches, hachées, en préparations style moutarde ) : ail, oignon, échalote, ciboulette, persil, estragon, cerfeuil, basilic, thym, romarin, sauge, menthe… Sel, poivre, cumin, curry, curcuma, clou de girofle, genièvre, origan, muscade, paprika, piment…

  • Les assaisonnements :  
    • Les huiles d’olive, de colza, de noix, de tournesol…
    • Les vinaigres de cidre, balsamique, de riz …
    • Les moutardes de Dijon, de miel, aigre douce… 

 

  • Les fruits frais, secs ou confits : abricot, airelle, groseille, cassis, ananas, banane, cerise, citron, coing, datte, châtaigne, fraise, framboise, figue, kiwi, mûre, nèfle, nectarine, pastèque, prune, pruneau, pêche, myrtille, poire, pomme, raisin… 

 

  • Les agrumes : citron jaune, citron vert, pamplemousse, orange, clémentine…

 

  • Céréales entières ou sous forme de farines, de flocons, de pâtes, de galettes, de mélanges et de pains : blé, avoine, épeautre, maïs, orge, quinoa, riz, sarrasin, seigle…

 

  • Les légumineuses : haricots, soja, fèves, lentilles, pois chiches, pois cassés…

 

  • Les fruits à coques (secs, en poudre, en purée, germés): noix, noisette, amande, pistache, pignon de pin, arachide. Graines de sésame, de tournesol, de courge, de lin, de pavot, de moutarde, de fenouil, de cumin, de coriandre, de cardamome…

 

  • Les algues : nori, wakamé, laitue de mer, agar-agar…

 

Vous voyez, la liste est sans fin. Et si vous ne trouvez pas votre bonheur, dans ce panier plus que garni, vous pouvez aussi vous approvisionner en aliments végétaux plus exotiques comme :  pousse de bambou, gingembre, kumquat, carambole, papaye, grenade, fruit de la passion, lychee, mangue,…

 

 4.Manger végétarien coûte moins cher ! 

Combien coûte en moyenne la viande ou le poisson ? Difficile de trouver un produit de qualité à moins de 8 Euros le kilo, quant au maxi, il n’y a pas de limites. (Vous trouverez de la viande de boeuf de Kobé à 420 Euros le kilo !). Pour garnir une assiette végétarienne, les produits de base que tout végétarien aura dans son placard ou son réfrigérateur sont les légumes, les céréales et les légumineuses. Rien qu’avec ces trois sortes d’aliments, il peut préparer une multitude de recettes végétariennes différentes. Et tout cela coûte nettement moins cher, même si vous vous fournissez en bio !

5.Par où commencer ?

Nous sommes tous différents. Si vous voulez devenir et surtout rester végétarien, il est important de trouver la voie la plus simple pour vous. Deux méthodes sont populaires :

Gardez seulement à l’esprit que chaque repas que vous prenez est utile.

Pour vous aider à ouvrir votre esprit aux possibilités d’une alimentation végétarienne, vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous et y découvrir des recettes originales spécialement confectionnées pour vous.

Des recettes végétariennes originales